Togoenlutte

flickr facebook twitter digg stumbleupon feed

Burkina-Faso : Communiqué sur les attaques terroristes en cours dans notre pays

attentat-FasoDepuis hier 15 janvier 2016, notre pays fait face à des attaques terroristes meurtrières. La première, survenue dans la mi-journée à Tin-Akoff a pris pour cible un convoi de gendarmerie faisant deux (2) morts selon un communiqué des forces armées nationales. La seconde, intervenue aux environs de 19h, est une série d’attaques ayant pris pour cible l’hôtel Splendide et le restaurant Capuccino. Très tôt ce matin, alors que l’on pensait ces agressions terminées, l’on apprend que d’autres attaques ont cours dans un second hôtel de la ville de Ouagadougou. Le bilan provisoire de ces attaques est évalué à, au moins, une vingtaine de morts et de nombreux blessés.

Ces attaques qui, selon certains médias seraient revendiquées par la branche Almoura Bitine de AQMI, constituent la plus grave des agressions terroristes que notre pays ait jamais subies. Elles surviennent dans un contexte marqué, au plan sous régional, par le développement d’actes terroristes dans la zone ouest-africaine. Au plan national, ces agressions font suite à une succession d’évènements dont les attaques terroristes de Tambao, de Oursi et de Samorogouan en 2015 et le coup d’Etat défensif de type fasciste perpétré par le Gl Gilbert Diendéré en septembre 2015. Dans le cadre des procédures judiciaires engagées contre les auteurs de ce coup d’Etat, l’on apprend qu’un mandat d’arrêt international a été émis par la justice burkinabè contre Guillaume SORO, président de l’Assemblée nationale ivoirienne suspecté de connivence avec les forces terroristes.

Pour la Coordination des CCVC de la Ville de Ouagadougou, ces attaques procèdent d’un plan de déstabilisation de notre pays en vue :

de faire regretter le départ de Blaise Compaoré chassé par l’insurrection populaire d’octobre 2014 et présenté comme l’homme indispensable pour contrer les invasions djihadistes dans notre pays ;

de légitimer et renforcer la présence des forces étrangères notamment américaines et françaises sur notre sol sous le prétexte de lutter contre le terrorisme ici alors même qu’elles n’ont pas encore vaincu le terrorisme qui sévit mortellement dans leur pays natal ;

d’étouffer la lutte de notre peuple pour son indépendance véritable, et anéantir les acquis précieux de l’insurrection populaire d’octobre 2014 et de la résistance au putsch de septembre 2015.

En cette période cruciale pour notre Peuple, la Coordination des CCVC de la Ville de Ouagadougou :

présente ses condoléances aux familles endeuillées et souhaite un prompt rétablissement aux blessés ;

condamne fermement ces agressions terroristes qui bouleversent toute la vie au plan social, économique et politique ;

dénonce et exige le départ des forces étrangères notamment américaines et françaises présentes sur notre sol, source d’insécurité et d’agression contre notre Peuple ;

soutient et encourage les éléments des FDS mobilisées pour faire face à cette barbarie ;

appelle les populations de la ville de Ouagadougou à rester mobilisées et vigilantes et à continuer à s’organiser en Comités de veille et de défense des acquis de l’insurrection populaire d’octobre 2014 et de la résistance au putsch de septembre 2015.

Fait à Ouagadougou le 16 janvier 2016

Coordination des CCVC de la Ville de Ouagadougou
CCVC/Baskuy – CCVC/Bogodogo – CCVC/Boulmiougou 
CCVC/Nongr-Massom - CCVC/Sigh-Noghin

Les derniers articles

Contact